Innovation disruptive : comment profiter des financements européens ?

L’Union européenne poursuit ses efforts pour booster la recherche et le développement, notamment via des mécanismes de financement, comme l’EIC Pathfinder. Chaque année, des millions d’euros sont mis « à disposition » des organisations innovantes, mais encore faut-il avoir les moyens d’aller « chercher » ces aides…

1,6 milliard d’euros. Voilà le montant global ouvert par le Conseil européen de l’Innovation (EIC) en 2023, afin de stimuler les innovations disruptives, du labo au marché. Une manne financière, allouée via des appels à projets, dans le cadre de différents dispositifs de financement, tels que l’EIC Pathfinder.

343 millions pour l’innovation disruptive

C’est l’enveloppe 2023 du programme EIC Pathfinder, dont le but est de stimuler les efforts de recherche susceptibles de mener à des percées technologiques. Un soutien financier pour les projets aux idées pionnières, audacieuses et risquées. Vous cherchez à établir les bases scientifiques d’une technologie, vous explorez les pistes de notre futur Tech, vous concevez des prototypes, etc. Alors, pourquoi ne pas postuler pour un financement l’EIC Pathfinder ?

EIC Pathfinder : comment faire ?

Cet appel à projets européen est ouvert à toutes les thématiques scientifiques et technologiques et octroie des subventions d’un montant maximal de 3 millions d’euros. Mais seuls les consortiums d’au moins 3 entités indépendantes, établies dans 3 pays distincts, peuvent participer. Sauf, si vous postulez pour l’EIC Pathfinder « challenges » : un volet complémentaire, appelant à répondre à des défis spécifiques. Par exemple, la digitalisation de la construction, le numérique responsable ou l’énergie solaire dans l’espace.

Pourquoi faire appel à MoneyOak ?

Que ce soit via l’EIC Pathfinder ou d’autres dispositifs, les subventions européennes pour l’innovation sont abondantes, mais encore faut-il le savoir et avoir les moyens d’aller « chercher » cette manne financière. Car le système a de quoi décourager les plus téméraires :

  • Les règles sont complexes et fastidieuses, rien que le document explicatif fait 176 pages !
  • Les « bons » partenaires sont difficiles à trouver ;
  • Il n’y a aucune garantie d’obtention ;
  • Il faut pouvoir gérer « l’après », par exemple, les questions de propriété intellectuelle ;
  • Etc.

MoneyOak vous accompagne dans toutes vos démarches, comme nous l’avons réussi récemment avec la start-up bruxelloise, Urban Harvest. Ne laissez pas passer ces opportunités de financement !

Share This Post

LinkedIn

Suivez les mises à jour fiscales et DRI grâce à MoneyOak.

Articles liés

DPP, quoi de neuf en 2024 ?

Dans les matières fiscales, chaque année apporte son lot de nouveautés et de modifications règlementaires. 2024 n’échappe pas à la règle… Pour profiter d’une niche

Lire plus

Estimez vos économies

Grâce à la big data et l’intelligence artificielle, notre logiciel calcul l’économie de votre société.

Vérifier mon éligibilité

Grâce à la big data et l’intelligence artificielle, notre logiciel confirme votre éligibilité.