Mentorat : pourquoi y recourir en tant que CFO ?

Le mentorat fait partie de l’arsenal de « bonnes pratiques » qui foisonnent sur LinkedIn ou dans toute bonne conférence RH. Mais combien de CFO le pratiquent au quotidien ? Certes, encore faut-il trouver le bon match, mais le soutien d’un conseiller externe et indépendant peut avoir un réel impact positif… pour vous et votre entreprise !

Le mentor n’est pas une licorne, créature légendaire aux pouvoirs magiques, mais que personne n’a jamais vue. Il existe et le vôtre fait peut-être déjà partie de votre réseau : c’est un professionnel chevronné, capable de vous apporter conseils, recul, expertise et soutien. Par rapport au coaching plus classique, un mentorat de qualité s’appuie sur un vétéran de haut vol — parfois encore jeune — ayant acquis une véritable expérience de terrain. Son atout majeur ? Le mentor a été à votre place, il a foulé la scène du CFO avant vous.

Quand faire appel à un mentor ?

Il n’y a pas de mauvais moment, mais certains évènements peuvent justifier davantage le recours au mentorat. Par exemple ?

  • Une promotion récente au poste de CFO ? Comme l’écrit Marshall Goldsmith, « ce qui vous a mené ici ne vous mènera pas plus loin ». Le mentor peut donc vous aider à affronter des situations nouvelles ; à anticiper certains pièges courants ; à combler de possibles lacunes techniques ; etc.
  • Une situation exceptionnelle, externe ou interne à votre entreprise, comme une pandémie, l’inflation galopante, une phase de croissance extraordinaire, une fusion-acquisition, une restructuration, etc.
  • Mais, en réalité, le quotidien ordinaire du CFO suffit à justifier le mentorat ! En particulier, en raison des responsabilités croissantes et des missions élargies de la fonction, qui exigent une palette de connaissances toujours plus importante.

Le mentorat : tout à gagner

Le plus difficile ? Trouver le mentor idoine : celui capable de vous comprendre sans longs discours, de s’adapter à vos besoins et de s’investir dans votre relation. Bref, il faut que ça matche ! Une fois le bon profil identifié et les modalités définies, voici ce que vous avez à gagner :

  • Une expérience de terrain. Des connaissances, des compétences et des meilleures pratiques acquises au fil des années, dans le domaine des finances, à la fois sur le plan technique, stratégique et humain. Un bagage inestimable, dont vous pouvez profiter.
  • Une caisse de résonance. Son écoute active et désintéressée vous offre la possibilité de mettre sur la table des sujets sensibles. Un soutien émotionnel et une façon de prendre du recul pour réfléchir à certains problèmes, questions et défis, en dehors du contexte professionnel.
  • Une vision indépendante. Le mentor est aussi celui qui vous donne des commentaires constructifs, des pistes de solutions et un regard extérieur. Une perspective neutre, capitale pour éviter les écueils, mieux évaluer les risques, gérer des situations difficiles et faire des choix plus éclairés.
  • Un développement accéléré. Sur le plan personnel, il peut vous aider à identifier vos points d’amélioration, à acquérir des compétences (leadership, communication, etc.), à gagner en confiance, à réaliser votre potentiel ou à définir vos objectifs de carrière.
  • Un réseau professionnel. Enfin, le mentor vous ouvre des portes, en particulier celles de son propre network. Vous accédez ainsi à de nouvelles sources d’information, des opportunités de carrière, etc.

Share This Post

LinkedIn

Suivez les mises à jour fiscales et DRI grâce à MoneyOak.

Articles liés

DPP, quoi de neuf en 2024 ?

Dans les matières fiscales, chaque année apporte son lot de nouveautés et de modifications règlementaires. 2024 n’échappe pas à la règle… Pour profiter d’une niche

Lire plus

Estimez vos économies

Grâce à la big data et l’intelligence artificielle, notre logiciel calcul l’économie de votre société.

Vérifier mon éligibilité

Grâce à la big data et l’intelligence artificielle, notre logiciel confirme votre éligibilité.